top of page

ÉLARGISSEZ VOS HORIZONS

La réalité de la phase d’apprentissage, c’est que personne n’est en mesure de vous aider ni de vous donner des indications. En fait, tout est contre vous. Si l’on souhaite entrer en apprentissage, apprendre et s’orienter vers la maîtrise, il ne faut compter que sur soi-même, et faire preuve de la plus grande énergie. Quand on commence cette initiation, on se situe en général tout au bas de l’échelle. On n’a, de par son statut, qu’un accès limité au savoir et aux personnes. Si on se laisse aller, on accepte son statut et on s’identifie à lui, surtout si l’on vient d’un milieu défavorisé. Il faut se battre contre toutes les limites et chercher opiniâtrement à élargir ses horizons. (Dans toute situation d’apprentissage, il faut tenir compte de la réalité, mais cela ne signifie pas forcément rester au même endroit.) Un bon début est de lire des livres et des documents qui dépassent le cadre imposé. En s’ouvrant aux idées du monde entier, on devient de plus en plus avide de connaissances ; on trouve de plus en plus difficile de se contenter d’un cagibi exigu, et c’est un peu le but de la manœuvre. Les gens qui font partie du même domaine que vous ou de votre cercle rapproché sont des mondes en soi : leur histoire et leurs points de vue élargissent naturellement vos horizons, et développent vos aptitudes relationnelles. Fréquentez des personnes aussi différentes que possible. Ces cercles grandiront progressivement. Tout type d’éducation extrascolaire ajoutera à cette dynamique.


Loi du jour : Cherchez opiniâtrement à vous ouvrir au maximum. Quand vous sentez que vous vous repliez sur un cercle donné, secouez-vous et cherchez de nouveaux défis.

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page