top of page

SOG « LE BONHEUR EST UN MYTHE INVENTE PAR LE DIABLE POUR NOUS DESESPERER » QU’EN PENSEZ-VOUS ?

Il apparait bien difficile de formuler une règle à propos du bonheur en raison de la diversité des caractères de chacun et de la multiplicité des conditions imposées par la vie. Ainsi, les choses qui conviennent aux uns ne donnent pas entièrement satisfaction aux autres, car, selon Gustave Flaubert, « le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer ». Partant, sur une telle matière, il semble préférable, à l’instar de l’auteur, de nous intéresser à la définition, ou mieux aux conditions d’accès au bonheur. De cette préoccupation découle les questions suivantes. Le bonheur est-il illusoire ? Ou bien peut-on, au contraire, être heureux ? Au fond, l’accès au bonheur ne dépend-t-il pas de l’attitude de chaque personne ? Pour circonscrire la question, il convient d’indiquer que le bonheur est tantôt un mythe, tantôt une réalité, et qu’en définitive, selon les circonstances, il vacille entre illusion et l’expérience concrète.


*Thèse : Tout le monde admet que le bonheur est un mythe

P1- Parce que ce n’est pas une réalité tangible

-Im1-Il constitue un sentiment vague, difficile à saisir, à appréhender, sans contours précis. Par exemple, la plénitude, la félicité sont des réalités abstraites, qui s’écoulent sans laisser de traces visibles, sans avoir été réellement connues par soi-même et par les autres.

-Im2-Au surplus, les sources du bonheur sont indéterminées. D’une part, on ne sait pas exactement ce qui rend heureux, l’argent, la santé, l’amour étant des réalités fugaces (ou éphémères)/ D’autre part, les fondements du bonheur ne sont pas cumulatifs. Parfois, on vit dans l’opulence sans jouir d’une bonne santé.

Conclusion : En somme, le versant insaisissable du bonheur empêche les hommes d’y accéder dans la plupart des cas.

Transition intégrée : Au-delà, il convient de s’intéresser désormais à l’aspect désespérant du bonheur.

P2- Parce que le bonheur s’accompagne de difficultés

-Im1-Souvent le bonheur se transforme en déception. Par exemple, à la fin de sa carrière, une célérité comme Michael Jackson était un homme brisé, cherchant vainement les sources de sa plénitude, sans vainement les trouver, et sombrant dans une overdose médicamenteuse létale.

-Im2-par ailleurs, le bonheur est une œuvre démoniaque. Il ne se réalise guère. On s’attend toujours à un accomplissement, mais qui ne se matérialise difficilement. Les projets élaborés échouent aussi vite qu’ils ont été conçus.

Conclusion : Ainsi, il est utopique de croire qu’on peut atteindre la plénitude dans un monde plein d’obstacles.

Transition démarquée : Pourtant, malgré ces restrictions, l’expérience du bonheur se vérifie dans la plupart des cas.


*Antithèse : Le bonheur se manifeste concrètement dans la vie des gens dans plusieurs domaines

P1-Le bonheur se ressent sur le plan physique et matériel.

-Im1-Dans le domaine matériel, les signes extérieurs d’aisance sont multiples. Le plus souvent, le train de vie illustre le bonheur des gens, particulièrement chez les personnes qui vivent dans le luxe et le confort, qui changent d’habitude, qui voyagent à travers les grandes capitales, etc.

-Im2-Dans le domaine physique, en outre, le bonheur se ressent par la jouissance d’une bonne santé, par l’expression de la beauté et de l’élégance. A titre illustratif, la beauté est souvent associée à la réussite sur le plan professionnel, dans le milieu de la mode ou du cinéma où, au-delà des compétences, l’apparence physique joue un rôle clé dans la décision de l’employeur.

Conclusion : En somme, dans ces circonstances particulières, l’aisance matérielle et l’esthétique sont des critères du bonheur.

Transition intégrée : Il ne faudrait toutefois pas ignorer le plan psychique.

P2-Sur le plan psychique

-Im1-Dans le domaine émotionnel, le bonheur ressenti par une personne se manifeste, très souvent, par sa bonne humeur, sa joie ou son optimisme. Ainsi, une personne optimiste peut transformer les difficultés du quotidien en une force qui l’aide à être heureux.

-Im2-Egalement, dans le domaine affectif, l’amour, l’amitié, la camaraderie sont, dans certaines circonstances, les sources de la félicité. A preuve, à travers les jeux ou les échanges, les amis apportent le plaisir et le soutien qui rendent heureux.

Conclusion : En bref, l’expérience prouve que l’épanouissement de l’être réside concrètement dans un bon état d’esprit et dans les relations humaines de qualité.

Transition démarquée : Cependant, le bonheur ne prend-il pas sa source dans la perception que chaque individu a de la vie ?


*Synthèse (point de vue) : Les atteintes du bonheur seraient liées à la capacité de refuser d’accepter la vie telle qu’elle est.

P1-Premièrement, une attitude irréaliste conduit à la désillusion

-Im1-Si les ambitions économiques sont déraisonnables, le bonheur sera illusoire. La grandiloquence d’un projet, les placements hasardeux et l’imprudence dans l’octroi d’un prêt peuvent notamment aboutir à la ruine d’un industriel ou à la faillite d’une entreprise.

-Im2-De même, si les ambitions politiques sont démesurées, le bonheur est utopique. A titre d’exemple, l’instinct de puissance et domination d’un souverain peut comporter des déboires. A force d’excès, des chefs d’Etats ont été chassés du pouvoir ou assassinés.

Conclusion : En somme, une ambition démesurée peut s’avérer néfaste. Si nous n’avons pas moyens d’atteindre le but visé, si nous sommes incapables de travailler avec courage e abnégation, nous courons au désastre.

-P2-Deuxièmement, une attitude réaliste mène au bonheur.

-Im1-Si nous recherchons une certaine stabilité dans la vie, nous pouvons être heureux. Pour preuve, si nous conservons, autant que possible, nos habitudes, si nous vivons dans l’endroit où nous sommes établis, si nous préservons notre situation, notre fonction et nos intérêts, nous pouvons éviter les mécomptes (erreurs) et profiter des joies simples de la vie.

-Im2-Egalement, si l’influence de la vertu est prépondérante dans l’accomplissement de son action, nous pouvons être heureux. Ainsi, la délicatesse de nos sentiments, la richesse de notre sensibilité sous permettront d’apporter des consolations, de comprendre l’affliction des autres et des soutenir en cas de détresse.

Conclusion : Au total, une vie stable, des ambitions légitimes et des études sérieuses en vue d’un examen ou d’un Concours sont les gages d’accès à une grande carrière.


Pour l’essentiel, la parole de Gustave Flaubert au sujet de l’accès au bonheur est juste dans bien des cas, mais elle ne l’est pas toujours. Si la réalisation du bonheur est compromise dans la plupart des circonstances, il importe d’admettre que l’expérience de la plénitude se manifeste chez nombre de personnes. Au reste, il est vain d’établir une formule toute faite sur cette notion, tant la vie comporte d’aléas et d’incertitudes, la part du hasard et du destin étant si grande dans la survenance des évènements.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page