top of page

DONNEZ VIE A VOTRE TRAVAIL

La soif qu’avait Léonard de Vinci de toucher le cœur de la vie en explorant les détails le conduisit à des recherches poussées sur l’anatomie de l’homme et de l’animal. Il voulait être capable de dessiner un homme ou un chat comme de l’intérieur. Il disséqua personnellement des cadavres, scia des os et des crânes et assista avec la plus grande attention à des autopsies, pour voir d’aussi près que possible la structure des muscles et des nerfs. Ses croquis anatomiques étaient très en avance sur son époque pour leur réalisme et leur précision. Dans votre travail, suivez l’exemple de Léonard de Vinci. La plupart des gens n’ont pas la patience d’assimiler les nuances minutieuses qui font intrinsèquement partie de leur travail. Ils veulent simplement obtenir des effets superficiels, et faire sensation. Ils badigeonnent leur toile comme des peintres en bâtiment. Leur travail trahit leur manque d’attention aux détails : il n’établit pas de lien profond avec le public, il est peu convaincant. Nous devons considérer ce que nous produisons comme ayant une vie et une présence en soi. En considérant notre travail comme quelque chose de vivant, notre chemin vers la maîtrise consiste à étudier et intégrer ces détails de façon universelle, au point d’en percevoir la force vitale et d’exprimer celle-ci sans effort.

Loi du jour : Considérez votre travail comme quelque chose de vivant. Votre tâche est de lui donner vie et de faire en sorte que les autres le ressentent.

Posts récents

Voir tout
bottom of page