top of page

ON N’EN SAIT JAMAIS TROP

Lorsqu’il était enfant, Napoléon Bonaparte était attiré par les jeux de stratégie et par les livres traitant de l’art du commandement. Il entra dans une école militaire, mais son objectif n’était pas de devenir militaire de carrière, et il avait des difficultés à s’intégrer. Il préférait apprendre, et ce de façon compulsive, tout ce qu’il y avait à connaître sur les arts militaires. Il lisait avec voracité et impressionna ses instructeurs par l’étendue de son savoir. On lui confia des responsabilités très tôt, ce qui était inhabituel. Il apprit rapidement à garder la tête froide, à tirer des enseignements de ses expériences, et à réparer ses erreurs. Au moment où il se vit confier de plus grandes responsabilités sur le champ de bataille, son expérience était deux à trois fois supérieure à celle de ses camarades. Il était jeune, ambitieux et méprisait toute forme d’autorité ; ainsi, lorsqu’il se retrouva aux commandes, il révolutionna l’histoire militaire, modifiant la taille et la configuration des armées et mettant en place des manœuvres, entre autres choses. Au terme de son apprentissage, il avait acquis un sens exceptionnel du terrain et de la structure générale d’une campagne militaire. Il était connu pour sa capacité à analyser une situation donnée d’un seul coup d’œil. Ses lieutenants et ses rivaux s’imaginaient qu’il était doté de pouvoirs mystiques.


Loi du jour : Éprouvez du plaisir à acquérir des connaissances et à assimiler des informations. On n’est jamais trop informé.


(ROBERT GREENE)

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page