top of page

SOG « LA FINALITE DU TRAVAIL, C’EST LA PROMOTION DE L’INDIVIDU ». QU'EN PENSEZ-VOUS ?

« La finalité du travail, c’est la promotion de l’individu ».

Qu'en pensez-vous ?


Compréhension et reformulation

Le but ultime du travail est l’épanouissement de l’homme à des fins utiles, c’est la réussite matérielle et sociale.


Problématique

Le sujet pose le Problème de l’accomplissement de l’homme, de sa réussite matérielle et sociale par le canal du travail.


Plan dialectique

Thèse : Le travail fait la promotion de l’individu

P1-Promotion matérielle

-Salaires substantiels

-Logement, voiture, etc…

-Assurances, primes…

P2-Promotion sociale

-Changement de condition

-Ascension sociale

-Nomination


Antithèse : Tous n’y parviennent pas

-Perpétuation de la misère (La misère des ouvriers)

-Conditions difficiles de travail

-Salaires dérisoires

-Lendemains névrosés (horizons bouchés)

-Mort précoce (par le stresse…)


Synthèse : Etant réalité, le travail doit pouvoir pérenniser la valeur d’accomplissement, d’épanouissement intégral qui l’éloigne de la condition parasitaire.

-Sentiment d’être utile au monde

-Richesse dans la relation avec les autres travailleurs et dans le service rendu.

-Rôle thérapeutique majeur.


AUTRE PROPOSITION


Compréhension et reformulation

Ce sujet ne devrait pas poser de difficulté de compréhension. Il s’inscrit dans la thématique du travail et pose la Problématique de son impact social. Celui-ci consisterait à procurer à l’individu, c'est-à-dire l’être humain considéré isolément par rapport à la collectivité, le bien-être. On montrera cependant dans la discussion que cela ne doit pas se faire au détriment de la société.


Plan

Le travail doit valoriser l’individu

P1-En lui assurant ses besoins essentiels

-Le logement

-La nourriture

-Le vêtement

-La santé

P2-En lui procurant l’épanouissement moral, notamment :

-La libération de la tutelle parentale

-La libération du parasitisme, du vice et de l’ennui

-Le sens de la responsabilité

-La considération sociale.

P3-En la protégeant contre toute forme d’asservissement

-La monotonie du travail

-L’exploitation résultant d’une rémunération en deçà de l’effort fourni

-Le sacrifice de la famille au profit du travail.


La promotion de l’individu ne doit pas se faire au détriment de la collectivité

P1-L’obsession de la satisfaction personnelle ouvre la porte à certains abus :

-La course effrénée à l’enrichissement avec ses corollaires de corruption et de détournement de deniers publics

-Le laxisme : Absentéisme, manque de ponctualité

-Les grèves intempestives et souvent illégales.


P2-Le travail doit donc aussi avoir pour finalité l’intérêt de la collectivité :

-Le travailleur doit œuvrer au rayonnement de l’entreprise par la quête continuelle de la rigueur et de la qualité ;

-Valoriser le service public à travers la conscience professionnelle et le don de soi.

-Contribuer au développement économique national par sa probité.


Le travail doit être la mise en œuvre d’un contrat social

P1-Les droits de l’individu y sont garantis

-L’employeur a le devoir de les rendre effectifs

-Syndicats veillent à ce que le travailleur n’en soit pas lésé.

P2-Mais il s’expose à l’opprobre s’il développe l’égoïsme

-Blâmes, avertissements

-Licenciements, peines pénales

P3-La conjugaison de tous ces facteurs confère au travail toute sa noblesse.



Comments


bottom of page